La réussite d’une plastie mammaire d’augmentation ne se limite pas à l’instant de l’acte chirurgical ou au bon déroulement des consultations préopératoires seulement mais également au suivi strict des recommandations médicales lors de la période postopératoire.

Quelles sont les suites opératoires d’une intervention d’agrandissement des seins ?

Les suites d’une augmentation sont plus ou moins lourdes surtout dans le cas d’une pose d’implants puisqu’il s’agit d’une insertion d’un corps étranger.

Pour le lipofilling, les cicatrices ne sont pas importantes. Elles sont celles d’une liposuccion classique (des incisions minimes).

Quant aux douleurs postopératoires, elles ne sont pas importantes et peuvent être calmées par la prise des antalgiques classiques. Dans le cas de l’injection de la graisse autologue, la douleur est similaire à des courbatures qui vont se dissiper rapidement.

Des œdèmes (gonflement) et des ecchymoses (coloration bleue) apparaissent après l’intervention mais ces marques finissent par se dissiper au bout de quelques semaines postopératoires. En effet, il s’agit d’une réaction naturelle du corps face au remodelage des seins.

Sinon, pour accélérer la guérison de la patiente et minimiser les douleurs et les traumatismes, il faut qu’elle porte un soutien-gorge spécial tout au long des premières semaines postopératoires.

Un arrêt de travail de deux semaines est demandé alors que l’arrêt des activités sportives est fixé à 6 semaines après l’augmentation mammaire.

Quelles sont les cicatrices laissées après une augmentation de la poitrine ?

Les voies d’abord d’une telle intervention dépendent des implants à insérer, de la morphologie de la patiente et de la taille de sa poitrine.

Ainsi, les cicatrices sont généralement situées :

  • Au niveau des aisselles : voie axillaire ;
  • Sous le pli du sein : voie horizontale ;
  • Autour de l’aréole : voie circulaire ou round-block.

Quel que soit son emplacement, les cicatrices d’une chirurgie du sein sont discrètes, peu visibles et généralement camouflées par les plis naturels de la poitrine.

Evolution des cicatrices au cours du temps

Il faut noter que le processus de cicatrisation varie d’une patiente à une autre. Toutefois, après le retirement des pansements, les cicatrices acquièrent une coloration rosée qui est de moins en moins foncée avec le temps. Au bout de 3 mois, vous pouvez avoir un résultat apprécié et des cicatrices pas trop visibles.

Au bout d’une année postopératoire, vous aurez un résultat définitif et des cicatrices quasi invisibles.

Quels sont les résultats d’une augmentation des seins ?

Le volume obtenu après la plastie d’agrandissement des seins est visible dès le retirement des pansements surtout pour celles qui ont choisi d’insérer des prothèses en silicone rondes, désirant un décolleté pigeonnant. Mais, comme on a déjà mentionné, un résultat définitif ne peut être obtenu qu’après une année postopératoire.

Quelles sont les imperfections du résultat ?

La perfection est bien sûr recherchée par les patients comme par les chirurgiens. Cependant, un résultat final peut ne pas être abouti à la perfection. En effet, ces défauts peuvent être presque invisibles et au pire des cas, si les défauts sont flagrants, une réintervention ou une chirurgie de réparation programmée par le praticien, est possible. Parmi ces malformations, on cite :

  • Une asymétrie entre les deux seins agrandis ;
  • Un positionnement inapproprié des prothèses mammaires ce qui donne à la poitrine un aspect asymétrique;
  • Positionnement inadapté des aréoles et des mamelons dans le cas d’une voie circulaire ou round-block ;

Mauvais choix de l’implant par rapport à la morphologie de la patiente : par exemple, choisir des implants ronds pour une patiente mince d’où, les contours de ces implants sont remarquables.