L’avenir de la reconstruction mammaire en impression 3D

Depuis que les médecins ont commencé à travailler sur le concept de l’augmentation chirurgicale de la taille des seins à la fin des années 1800, ils ont expérimenté de nombreux types d’implants et de techniques chirurgicales.

Avec le développement des implants en silicone, l’augmentation mammaire a gagné en popularité, ce qui en fait l’une des chirurgies esthétiques les plus réalisées dans le monde entier.

Dans contexte, une nouvelle utilisation de la technologie d’impression 3D appliquée à l’amélioration et à l’augmentation mammaire. Il s’agit d’ailleurs, d’une approche qui a été un élément essentiel de la chirurgie esthétique depuis des décennies.

Qu’est-ce que l’impression 3D ?

L’impression 3D utilise un dispositif qui est capable de déposer des matériaux «bruts» – qui peuvent inclure du plastique, des métaux ou de la silicone. L’objectif est donc de produire un objet tridimensionnel selon un modèle prédéfini. Selon l’imprimante, le type de matériau et d’autres variables, le produit fini peut être incroyablement complexe et précis à des fractions de millimètres.

Les implants mammaires MATTISSE imprimés en 3D

Le Dr Julien Payen, fondateur de Lattice Medical, et le Dr Pierre-Marie Danze, chercheur au Centre Hospitalier Régional de l’Université de Lille en France, ont reçu le prix Théophile Legrand dans l’innovation textile en 2017 pour leur travail sur le projet MATTISSE qui consiste à fabriquer des implants seins par le biais de l’impression 3D avec des matériaux bioabsorbables contrairement aux implants en silicone classiques.

Ce prix professionnel est une référence pour les grandes écoles internationales d’ingénierie textile et les professionnels de l’industrie textile.

Les avantages de la prothèse mammaire MATTISSE

Alors que les implants mammaires traditionnels sont disponibles dans un nombre limité de formes, les imprimés en 3D peuvent être encore plus personnalisés pour créer une taille et une forme parfaites pour les patientes, produisant ainsi des résultats plus esthétiques et plus confortables. Les implants MATTISSE visent également à éviter certaines des complications et des effets secondaires associés aux implants en silicone tels que les fuites d’implant, les contractures, les ondulations ou les ruptures.

L’équipe MATTISSE espère que leur technique augmentera le taux de survie des graisses greffées en limitant  les risques de liponécrose (mort des cellules graisseuses en cas de lipofilling des seins). Chose qui peut conduire à un résultat quelque peu imprévisible.

Une forme mieux adaptée et moins d’inflammation sont les principales caractéristiques du nouveau dispositif. L’impression 3D réduit également le temps de chirurgie, car une moindre manipulation est nécessaire pour s’adapter à l’implant pendant l’opération.