La chirurgie de réduction mammaire chez l’homme, une intervention à la demande

La gynécomastie affecte les hommes à différents stades de leurs vies : plus de 50% des nourrissons naissent avec une hypertrophie du sein grâce aux effets des œstrogènes de leur mère. Cependant, la condition disparaît généralement au bout de quelques semaines. D’autres ressentent aperçoivent la condition pendant la puberté à cause de certains changements hormonaux. Toutefois, cela disparaît généralement dans les six mois à deux ans.

Bien que l’hypertrophie mammaire chez l’homme puisse affecter des hommes de tous âges, environ 25% des hommes souffrent du développement des glandes mammaires lorsqu’ils ont entre 50 et 69 ans car la testostérone commence naturellement à diminuer avec l’âge et le vieillissent. Mais les hommes de tous âges peuvent éprouver la condition.

Pourquoi opter pour la chirurgie ?

La gynécomastie elle-même ne présente pas beaucoup de risques pour la santé physique. Mais, elle peut indéniablement avoir un impact négatif. Certaines études ont noté que la maladie « peut causer une anxiété considérable chez les patients ». Tandis que d’autres ont signalé une « honte et handicap » qui peuvent en être les conséquences.

En effet, de nombreux patients atteints de gynécomastie parlent d’être ridiculisés à cause de la condition. Certes, les gens en rigolent. Mais ça fait mal et beaucoup de patients se sentent humiliés.

L’un des patients à exprimé qu’il est persuadé qu’il ne soit pas le seul à ressentir de l’inconfort et du mal aise face à ce genre de situation :  « Je ne sais pas si les gens se moquaient de moi, mais je savais qu’ils me fixaient ! »

Martin, un patient de 61 ans, expliquât qu’il savait que les femmes avec lesquelles il est sorti avaient « remarqué » ses seins mous et élargis.

Des hommes avec la condition se sont tournés vers la chirurgie pour retrouver leurs confiances en soi. Ils voulaient être conforme au stéréotype masculin qui n’inclut pas les seins surdéveloppés.

En ce qui concerne l’augmentation récente du nombre de patients, ce n’est pas parce que la chirurgie est nouvelle. Ces hommes recherchent des approches plus esthétiques en profitant du développement de la technologie de liposuccion ; la réduction mammaire est devenue moins invasive.