Les seins ne définissent pas le genre !

Il n’y a pas de « bonne » façon d’être une femme. En effet, les femmes qui se battent contre le cancer du sein comme représentent la meilleure preuve.

Pour les gens qui n’ont pas eu l’occasion de croiser ces patientes, nous vous en parlons de leurs combats.

Pour ces survivantes, apprendre qu’elles étaient atteintes d’un cancer à un jeune âge ou même après avoir guéri d’une autre pathologie est un coup dur à endurer. Samantha Paige, est l’une de ces patientes : jeune étudiante et atteinte d’un cancer de la thyroïde. La jeune femme devait également subir une double mastectomie préventive en raison de ses antécédents de cancer du sein.

La décision est prise vue que la patiente le diagnostic positif du cancer de la thyroïde. En outre, cela signifiait qu’elle risquait de développer un cancer du sein à un moment donné de sa vie.

À partir de là, elle a pris la décision de poursuivre l’opération seulement sept mois après la naissance de sa fille. Après la procédure, Paige a opté pour le placement des implants mammaires, expliquant qu’ils semblaient être présentés comme la seule option.

En dépit de la gêne et de l’inconfort, elle a opté pour cette solution. Mais au fil des année, elle a commencé à réaliser qu’elle ne se sentait pas bien.

Par conséquent et après réflexion, elle a choisi de faire retirer ses implants. Une décision qui l’a poussé à reconsidérer sa propre perception d’elle-même autant que femme : « C’est comme ça que je suis censé être », dit-elle. « ça ressemble parfaitement à ce que je suis ».

Et malgré le fait qu’elle soit prise pour un homme, Paige dit que notre corps ne définit pas notre être intérieur.