C’est une intervention esthétique désignée pour soigner l’hypertrophie mammaire. La réduction mammaire en Tunisie permet d’alléger le poids de la poitrine. L’objectif de la chirurgie de réduction mammaire et de soulager  les complexes et les gênes engendrées par la protubérance des glandes mammaires et de leur sur-developpement.

Prix de la réduction seins Tunisie

Pour un séjour médical en Tunisie, avec tous les services compris, il ne faut débourser que 2000 €. Ce tarif alléchant, vous donne droit à :

  • Séjourner dans un hôtel 5 étoiles pour la convalescence post-opératoire.
  • Bénéficier des services de notre personnel médico-chirurgical compétent et professionnel dans une clinique équipée de matériels neufs et à la pointe de la téchnologie.
  • Une assistance personnalisée qui vous accompagnera pour le règlement de la paperasse, vous accueillera à l’aéroport et assurera votre transport entre l’aéroport, la clinique et l’hôtel. Vous aurez une voiture et un chauffeur à votre disposition.
Intervention Prix Durée du séjour
Réduction mammaire 2000 € 5 nuits et 6 jours

Déroulement de la chirurgie de réduction mammaire

La réduction mammaire en Tunisie agit sur une poitrine hypertrophiée. Elle consiste à :

  • enlever le surplus glandulaire et cutané,
  • réduire le volume du sein et
  • corriger la ptôse des seins.
  • Un repositionnement de l’aréole et du mamelon est simultanément appliqué.

Le traitement de l’hypertrophie mammaire  permet à la patiente de retrouver un aspect naturel de sa poitrine avec un volume et une forme en harmonie avec sa morphologie et sa corpulence.

En premier lieu, le chirurgien commence par enlever le surplus adipeux de tissus glandulaire et cutanés. Ensuite, il repositionne l’aréole et le mamelon sur l’emplacement préalablement dessiné au feutre chirurgical.

Une incision autour de l’aréole, une autre verticale et une troisième dans le sillon sous mammaire. Le chirurgien peut alors enlever la quantité de glande et de peau préalablement délimités, repositionner l’aréole et le mamelon, puis fermer à l’aide d’un fil résorbable.

cicatrices d'une reduction mammaire tunisie

Consultations préopératoires pour réduire le volume des seins

 Une consultation préopératoire est nécessaire pour déterminer les désirs et les attentes de la patiente. Cela permet au chirurgien d’exposer toutes les possibilités les risques et le rendu final de la chirurgie.

Un bilan préopératoire sera nécessaire pour déterminer les antécédents médicaux ainsi qu’un bilan sanguin.

Acheter le soutien-gorge de contention pour le porter juste après l’intervention.

En premier lieu, le chirurgien commence par enlever le surplus adipeux, de tissus glandulaire et cutanés. Ensuite, il repositionne l’aréole et le mamelon sur l’emplacement préalablement dessiné au feutre chirurgical.

Une incision autour de l’aréole, une autre verticale et une troisième dans le sillon sous mammaire.

Le chirurgien peut alors enlever la quantité de glande et de peau préalablement délimités, repositionner l’aréole et le mamelon, puis fermer à l’aide d’un fil résorbable.

Préparation préopératoire pour traiter l’hyperplasie de la poitrine

En commençant votre démarche de réduction des seins, pensez à arrêter la prise de pilule un mois avant et encore 2 à 3 mois après l’intervention. Elle augmente les facteurs de risque d’une thrombose. En effet, les hormones contenues dans la pilule contraceptive affectent les vaisseaux sanguins mammaires ainsi que le volume de seins.

Il est aussi indispensable d’arrêter de fumer un mois avant et 3 mois après l’intervention car la nicotine présente dans le tabac compromet la bonne circulation sanguine dans les petits vaisseaux apportant le sang au mamelon et à l’aréole.

A éviter aussi les médicaments comme les anticoagulants et les stéroïdes.

Les suites opératoires de la réduction mammaire

La douleur est calmée par les antalgiques. Il vous est déconseillé de ne pas lever les bras au-dessus de la tête les quatre premières semaines, et encore moins de soulever des objets.

Le port d’un soutien de contention est indispensable pendant 2 mois jour et nuit. Pendant les six premières semaines, la poitrine peut être un peu enflée et engourdie à cause des bleus et des ecchymoses.

Soyez patiente lors de la cicatrisation et ne craignez pas les croutes. L’application de certaines pommades vous sera recommandé par votre chirurgien.

Prévoyez un repos de deux semaines avant de reprendre le travail et 6 semaines pour reprendre vos activités sportives. Il faut y aller en douceur et reprendre votre rythme graduellement.

Résultat de la réduction seins

La récupération dure un mois et demi. Quant à la cicatrisation, elle peut prendre encore plus de temps. Le résultat sera visible au bout de 6 mois et un an dans certains cas, le temps que les seins se stabilisent. Leur forme évoluera en fonction des fluctuations pondérales et hormonales.

FAQ : Ce qu’il faut savoir sur la réduction mammaire

Plusieurs questions reviennent souvent sur la réduction mammaire, nous avons regroupé pour vous quelques unes. Si vous avez encore des interrogations n’hésitez pas à prendre contact avec notre équipe de consultants.

Qu’est-ce que l’hypertrophie mammaire ?

L’hypertrophie mammaire peut être vraiment gênante pour certaines femmes. Elle est indiquée lorsque la taille des seins est trop grande par rapport à la morphologie de la patiente. Cette grande taille de la poitrine peut occasionner des douleurs dorsales ou cervicales, et être source de complexes que ce soit pour s’habiller ou même pour pratiquer du sport.

D’autres problèmes cutanés peuvent être causés comme les irritations et les mycoses.

Il existe trois types d’hypertrophie :

  • Lorsque la glande mammaire évolue rapidement, nous sommes en présence d’hypertrophie glandulaire. La particularité de ce type c’est que les seins sont fermes et tendus et donc pas de ptose précoce.
  • Quand le tissu collagène entourant les éléments graisseux et glandulaires se développe excessivement, les seins augmentent de tailles et sont fermes tout en restant souples, malléables et plus plastiques.
  • Lorsque le tissu graisseux envahit la structure glandulaire, nous sommes en présence d’une hypertrophie graisseuse. Cette dernière survient des suites d’une obésité vécue pendant le plus jeune âge par un dérèglement lipidique. Elle cause une ptôse, et même si le volume diminue suite à un régime, la peau risque d’être distendu et nécessite un lifting.

Une adolescente peut-elle subir cette opération ?

Dans certains cas, il est préconisé de réduire la taille des seins anormalement hypertrophiés au plus tôt. Cela évite d’avoir des complications au dos, aux épaules… Lorsqu’une jeune fille de 15 ans se présente avec une croissance assez complète, elle peut constituer une patiente potentielle.

Lors du positionnement de l’aréole, est-ce que la sensibilité est retrouvée au niveau du complexe aréole-mamelon ?

Afin de garantir un aspect naturel et une sensibilité normale au niveau du complexe aréolo-mamellonnaire, le chirurgien maintient un apport sanguin et nerveux adéquat à travers les glandes et la peau pour adapter le complexe aréole-mamelon.

Mais, à cause du traumatisme subi par les terminaisons nerveuses, la sensibilité est atténuée pendant quelques semaines allant à quelques mois dans certains cas. Elle peut être définitive pour quelques cas recensés.

L’allaitement est-il possible après une réduction mammaire ?

Il suffit d’exprimer votre désir à votre chirurgien lors des consultations préopératoires pour qu’il ne touche pas les canaux galactophores lors de l’ablation du surplus glandulaire. En restant intact ils permettent d’amener le lait vers le mamelon. Cependant, il faut attendre au minimum 1 an pour une grossesse pour ne pas altérer la cicatrisation et risquer une augmentation du volume des seins à nouveau, à cause des variations hormonales.